NECESSAIRE D’OFFICIER par Pierre-Dominique Maire

Exceptionnel et très rare nécessaire de voyage créé sous la Terreur.
Le coffret est en placage d’acajou et les écoinçons et renforts en laiton.
Sur la bordure en laiton de la serrure il est gravé : « Fait Par Maire, Fant de Necessaire rue Honoré vis-à-vis de l’Oratoire N° 53 Au Nécessaire Français près la rue de Grenelle ».
Les pièces d’orfèvrerie sont poinçonnées du « P89 » sous couronne fermée (5 septembre 1789/Avril 1793), de la lettre « A » stylisée et de la feuille de chêne (Paris). Le poinçon d’orfèvre est celui de Jean Baptiste Potot qui sera agrée plus tard en 1798 et actif sous l’Empire. Les pièces de porcelaine sont de la manufacture de Locré (Paris), période Russinger.
L’intérieur du couvercle est en cuir vert aux empreintes des objets situés dans le coffret. Il comprend un miroir d’origine et bordé d’un liseré doré aux petits fers.
Composition du coffret (56 pièces) : 2 boîtes couvertes en argent, 4 flacons en cristal taillé, un gratte-langue, une boîte à cure-dents, 2 tasses litrons, 2 boîtes à onguent en cristal, un bassin en argent et sa mentonnière, un blaireau en argent, 2 paires de rasoirs en ivoire (Maire et Barde à Paris), un canif en écaille à deux lames, un compas en acier, 2 paires de ciseaux en acier, une règle pliante (mesures de l’Ancien Régime) en ivoire à charnière d’argent guilloché , un porte crayon en ivoire avec anneau de fermeture en or, une pincette en acier formant cure-oreilles, une paire de tire-botte en acier guilloché, un tire-bouchon pliant en acier, un aiguiseur de rasoir dans son étui de cuir présentant l’étiquette adresse de Maire, un couteau plat en argent, une brosse à dents en ivoire, 2 peignes, une aiguille passe lacet, un entonnoir et un bain d’œil en argent, une petite boîte ronde en argent, 2 encriers en cristal à couvercle d’argent, 2 cuillères à café en argent, un service à café en porcelaine de Locré, un passe-thé en argent, une boule à thé en argent, etc…
Note : Pierre-Dominique Maire était à l’époque de ce coffret le tabletier le plus réputé et a refusé de faire crédit à Bonaparte à son retour d’Egypte, crédit que lui a accordé Martin-Guillaume Biennais. A noter l’adresse révolutionnaire « rue Honoré » (déchristianisation qui va durer jusqu’en 1806).
Dimensions : 44 cm x 30 cm x 17 cm
Très bel état de conservation. A noter que la serrure a été forcée du fait de la perte de la clé.

RÉFÉRENCE : NEA0083

Language »